Création d’une tablette de cuisine inclinable

Prologue

Suite à la demande d’un ami et ancien collègue membre de l’association du musée d’Amay, possédant des appartements sur Amay dont un en rénovation, j’ai réalisé un croquis de la cuisine de ce logis, en vue de poser les plans de travail.


Conceptionimg_20170220_072531

Vu la largeur réduite de la pièce ainsi que la disposition bizarre des arrivées de gaz, d’eau et de la décharge, nous ne pouvons, sans faire de gros travaux, placer une cuisine en ligne, sur le mur le plus propice à cela.

Pour obtenir plus de surface de plan (et notamment une tablette remplaçant la salle à manger inexistante), nous nous sommes décidés pour un morceau de plan de travail dont les chants seront arrondis et qui se rabattra au mur. C’est le meilleur compromis entre un peu plus de plan de travail et une largeur de passage confortable dans la pièce.


Choix des matériaux

Il s’agit là d’un appartement situé dans une ancienne bâtisse, destiné à un couple sans enfants, où le propriétaire ne souhaite faire trop de frais, c’est pourquoi j’ai dirigé mon ami vers les produits proposés par la firme Ikea ainsi qu’une crédence blanche.

Notre choix s’est porté sur la finition Säljan noir marbré, un plan de travail proposé en longueurs de 1860 et 2460 mm pour des largeur et épaisseur de 635 et 38 mm. Le coût de revient est d’environ 30 € le mètre courant.

Pour ce qui est de la crédence, un simple panneau aggloméré mélaminé blanc d’une épaisseur de 12 à 15 mm (suivant les disponibilités) fera l’affaire. Tant pour les plans que les crédences, des chants en PVC seront ajustés pour une finition parfaite.


Débit des crédences et des plans

img_20170221_151841

Vu la finition plutôt fragile des panneaux utilisés, j’utilise de l’adhésif à peindre à chacune de mes coupes, pour éviter un maximum d’éclats.

Étant donné que j’avais réalisé un mesurage préalable de la cuisine posée, j’ai débité tout les panneaux à l’avance. J’ai également collés des chants de finition sur la plupart de ceux-ci.

Pour se faire, j’ai utilisé ma Festool TS 55 ainsi qu’une lame Festool à 48 dents.

Ces panneaux étant produits à l’aide de morceaux de bois, mais aussi de colle et d’un certain nombre de déchets (plastiques, parfois des morceaux de métal,…), il est nécessaire d’utiliser un bon aspirateur, ou à défaut, couper dans une pièce aérée.


Pose des panneaux

colle-de-montage-flexible-power-fix-290ml-blanc_15523_000

Les plans de travail ont été vissés aux traverses des caissons par en dessous, à l’aide de vis de 3,0 x 30 mm, permettant un serrage adéquat. Ces vis servent également pour l’assemblage des caissons les uns avec les autres.

Les crédences quand à elles ont été collées sur les surfaces murales solides (pas de papier peint,…) à l’aide de colle polymère.

Il existe pour l’instant un promotion dans les magasins Action sur la colle polymère Pattex Power Fix, ces cartouches sont à moins de 5 € pièce.


Construction d’une tablette rabattable

Comme je l’ai écrit ci-dessus, un moyen de remplacer l’inexistante salle à manger sans perdre trop de place était de poser une tablette abattante, a replier sur le mur, cachant deux supports se repliant eux aussi sur ce même mur.

La firme Ikea étant un peu avare en chants de plans de travail, je n’ai pu en coller sur les côtés de ma tablette, elle sera donc mise en couleur par après.

En attendant, j’ai simplement entaillé mes charnières pour les encastrer à fleur du bord de mon panneau pour que la tablette dépliée forme un arasement parfaitement fermé.

J’ai choisi des charnières plus épaisses (deux tôles plutôt qu’une) et des vis de 4,5 x 50 mm pour fixer l’ensemble. La partie dormante de la tablette est quand à elle fixée par des vis de 5 x 100 mm, vissées dans des chevilles de 8 mm. Les supports sont quand à eux fixés par la même dimension de vis que les charnières, maintenues dans le mur par des chevilles de 6 mm.

img_20170223_161158


Finitions

Étant donné la teinte foncée du plan de travail, j’ai utilisé avant chaque coupe du tape à peindre, sur lequel j’ai tracé les extrémités de mes entailles.

J’ai ensuite procédé à la pose des appareils et accessoires encastrables, et réalisé le montage sanitaire.

Nous avons ensuite posé les plinthes et réalisé les joints de silicone de finition de la cuisine.


2 réflexions sur “Création d’une tablette de cuisine inclinable

  1. Super article merci ! Nous qui comptons construire notre propre resto maison d’hôte dans les prochaines années votre blog sera utile ^^ si vous aimez la cuisine et les astuces pour une vie retour aux sources je vous conseilles de visiter mon petit blog ^^!! A très vite surement 🙂

    J'aime

    1. Merci beaucoup !

      D’ici-là, je serais probablement indépendant, peut-être aurons-nous l’occasion de travailler ensemble sur ce chouette projet 😉 !

      Votre blog est très intéressant, même si j’avoue être tout à fait capable de concevoir une cuisine, mais pas du tout de cuisiner… Vous abordez de très chouettes sujets !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s