Finition de portes intérieures

Prologue

normal_IMG_0001

C’est grâce au site d’entraide communautaire List’Minut que j’ai obtenu un chantier d’huilage de portes intérieures chez une ancienne professeur.

Probablement pour des raisons raisonnablement écologiques, celle-ci a choisi d’apposer sur ses portes intérieures semi-massives une huile naturelle au fini satinée, sans teinte.

L’huile, au contraire de la lasure ou du vernis, est un produit dont la base est naturelle. On y a simplement ajouté quelques additifs pour lui faire gagner en performances (temps de séchage, niveau de protection,…).


Protection du support

IMG_20170325_090901

La protection du support se compose de plusieurs choses :

  • Démonter les accessoires de la porte;
  • Protéger les vitrages ou autres parties non-démontables qui ne doivent être enduites;
  • Amener l’ouvrant dans un endroit aéré facilitant l’enduisage;
  • Protéger les alentours (sols, murs,…).

Ici, nous avons démonter tous les accessoires présents sur les portes et sur les ébrasements (paumelles, poignées, bloc de serrure, gâche) et amené les ouvrants dans la véranda, aérée. Ils ont été déposés sur des cartons, et appuyés à l’aide de morceaux de bois les maintenant en équilibre et suffisamment éloignés du point d’appui que pour permettre notre passage tout autour de la porte.


Nettoyage au solvant

IMG_20170325_112230

Mon ancien professeur d’atelier, donc je parle régulièrement dans mes précédents articles, et que je remercie pour ses conseils s’il me lit, m’a conseillé d’utiliser du thinner (cellulosique) pour décoller les taches présentes sur les portes.

Il s’agit d’un solvant relativement puissant utilisé pour diluer les peintures à base solvantées, ou pour nettoyer les ustensiles de peintre.

Il possède un point d’évaporation bas (environ 40 °C), ce qui est intéressant pour ce type d’utilisation. En effet, le solvant s’évapore après quelques minutes.


Ponçage

festool-rotex-ro-150-3

Le solvant de nettoyage évaporé, j’ai poncé légèrement la surface de la porte avec une feuille de papier à poncer très fine, du P180, avec ma ponceuse Festool Rotex en position ponçage fin.

L’avantage de cette méthode est que les taches présentes sur les portes suite à leur utilisation disparaîtront forcément, sans risquer de percer le placage de ces dernières, celui-ci pouvant parfois être extrêmement fin, comme dans le cas du panneau que j’ai utilisé dans la boîte à suggestions d’une association amaytoise ainsi que dans le meuble surfacé en chêne.

De plus, j’utiliserais également cette machine lors de l’étape du polissage entre les couches d’huile.


Application de l’huile

Au vu des surfaces planes à couvrir, nous avons décidé d’appliquer l’huile au rouleau pelucheux, suivi d’un passage au pinceau rond pour couvrir les parcloses, les coins et autres endroits inaccessibles au rouleau.

L’huile étant bien plus liquide qu’un vernis ou une lasure, il convient de redoubler de vigilance quand aux coulures qui peuvent apparaître lors du séchage si on applique trop de produit en une fois.

IMG_20170325_091546
Pierre qui applique l’huile

Séchage

IMG_20170325_091807

Les temps de séchages sont divisés en deux parties :

  • Le temps de séchage pour que le produit soit sec au toucher : Généralement quelques heures, après ce laps de temps, le produit n’est pas sec à cœur mais peut être manipulé avec la plus grande précaution.
  • Le temps de séchage complet : De plusieurs heures à plusieurs jours. Cela dépends du produit, mais je l’estime généralement à 3 fois la durée du temps de séchage pour être sec au toucher. Ce temps est tributaire de beaucoup de facteurs comme l’humidité de l’air, la température, le renouvellement de l’air ambiant, la densité du bois,…

Ici, le fabricant de l’huile préconisait 6 à 8 heures de temps de séchage pour que les portes soient sèches au toucher, et 24 à 48 heures pour que le produit imprègne correctement le bois et soit séché à cœur. Il est bien sûr appréciable de laisser un peu plus de temps au produit pour se faire.

Lorsque les pièces sont bien sèches, on peut réaliser les retouches nécessaires. Il convient de polir les ouvrages avec un papier expressément prévu pour ce type de travail après le séchage final de la dernière couche d’huile.


Repente des portes

IMG_20170325_125855

Les portes et les ébrasements finalement secs, nous avons rependus celles-ci.

J’ai tout d’abord refixé toutes les paumelles mâles, les gâches ainsi que les boîtiers de serrures tandis que mon adjoint Pierre fixait les paumelles femelles; J’ai ensuite rependu les portes sur les ébrasements et réalisé les éventuels ajustement nécessaire.

On effectuera les dernières vérifications d’usage : Toutes les portes doivent comporter un huilage homogène, et fonctionner correctement.

Il est toujours bien vu par nos prestataires que nous réglions les éventuels problèmes sans y avoir été conviés. Ainsi, il ne faut pas hésiter à donner un coup de scie circulaire sur le bas d’une porte qui frotte.


 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s