Création de jeux de construction

Prologueformes-geometriques-jeu-jouet-en-bois-naturel-non-vernis-grimms-spiel-und-holz-montessori-construction

Les jeux de constructions en bois sont fréquents, et considérés comme éducatifs pour les jeunes enfants, ainsi que souvent utilisé par les adultes également.

Ils sont une valeur sûre quant à être un cadeau, et très simplement réalisable en grande quantité, à peu de frais.

Souvent appelé Kapla (Kabouter Plankjes, ou « planches de lutins »), il s’agit en fait tout simplement de formes en bois massif de différentes formes et tailles, les Kapla étant en fait des parallélépipèdes rectangles aux dimensions biens précises, faits de pin d’altitude.

home-img« Kapla a vu le jour lors de la construction d’un château en pierre dans le midi de la France. Il est le fruit de mon expérience de bâtisseur… Tout en introduisant l’enfant dans le monde de l’art, Kapla stimule la créativité, les capacités de concentration, l’ingéniosité et les facultés d’adaptation que la vie exige de chacun. En construisant, on se construit soi-même. »

Tom van der Bruggen – Créateur de KAPLA


Choix des matériaux

hetre
Le hêtre de Bonnerue, dans la province du Luxembourg Belge

J’ai choisi, pour réaliser cet ouvrage, du hêtre européen. Il s’agit d’un bois noble, souvent de belle qualité, peu cher, identiques aux tourillons oblongs Festool, mais surtout possédant un grain fin et un fil régulier.

Il était nécessaire dans ce travail d’avoir un bois non seulement esthétique, mais surtout ne présentant aucun danger pour l’enfant : Ni de par la toxicité du bois, ni par son goût (chêne, résineux,…), ni par la formation d’échardes (afzélia,…) : Le hêtre, bois indigène non-toxique, inodore et incipide par excellence.

Le hêtre est utilisé pour confectionner les ustensiles de cuisine comme les cuillères, touillettes et autres manches de couteaux, fourchettes et autres planches à découper, au même titre que, plus récemment cependant, le bambou.


Façonnage des arches

Pour ne pas avoir qu’un seul type d’arches, j’ai utilisé deux type de mèches pour percer la voliges à intervalles réguliers : Une scie cloche et une mèche plate.

J’ai utilisé pour se faire mon marteau perforateur Milwaukee, ce qui économise la batterie de ma foreuse Milwaukee; Le perçage de gros diamètres (perçages pleins et creux confondus) est une opération très gourmande en puissance, ce qui induit une grosse consommation de l’énergie stockée dans la batterie.

J’ai percé au milieu de la pièce pour pouvoir par après déligner celle-ci et ainsi obtenir des arches parfaitement identiques.

 

 


Débit des pièces

IMG_20170819_131537

Les perçages réalisés, j’ai entamé le débit des pièces rectangulaires et triangulaires.

Les pièces rectangulaires ont été débitées selon un guide parallèle réglé pour guider la pièce tout en n’étant pas dans le même plan que la lame, ce pour ne pas coincer les pièces et risquer des rejets très dangereux.

J’ai également appliqué un morceau de tape pour aide mémoire, et éviter de gâcher du bois.

Les triangles ont été débités les uns à la suite des autres selon un angle de 60° par rapport au chant de la pièce.


Usinage d’un chanfrein

Toutes les pièces étant débitées, j’ai entamé le façonnage : Un simple chanfrein à 45° de 3 millimètres de hauteur, sur chaque arrêtes de la pièce.

Pour les courbes des arches, j’ai réalisé une passe avec ma défonceuse Festool OF 1010 sur laquelle était montée une fraise à roulement. L’avantage de ce type de fraise est qu’elle « copie », et il suffit de diriger la machine sur le chant de la pièce.

Pour les arrêtes droites, j’ai appliqué un panneau martyr sur les guides de la toupie, et lui ai donné un peu de jeu pour permettre à l’outil de tourner avec aisance. J’ai ensuite usiné les arrêtes une à une, en prenant bien soin d’appuyer fermement la pièce sur le guide et sur la table.

 


Finition

Le hêtre étant un bois dur, j’ai directement cassé les arrêtes restantes avec une feuille abrasive de P120. J’ai également poncé les faces et chants, pour retirer les traces de lame et autres coups. Ensuite, j’ai poncé l’ensemble des pièces à l’aide d’abrasif P220, le tout à l’aide de ma cale à poncer manuel.

Je n’ai pas utilisé de traitement de finition pour que le bois garde un aspect le plus naturel possible, tout en sachant que l’enfant à qui sont destinés ces formes en bois sera toujours sous surveillance.

 

Prochainement, je réaliserais un coffre de rangement avec un panneau plaqué de hêtre blanc, dans le but de ranger ces jouets…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s